Interview : Transylvania Trail

22 Jun 2015 15:10
Jean-Loup Fenaux
Focus on a race Interview
Credit : Transylvania Trail

Le 4 Septembre 2015, vous organisez le Transylvania Trail. Pouvez-vous nous dire où il se déroulera ?

Le Transylvanie Trail aura lieu dans les montagnes Bucegi, la ligne de départ et d’arrivée sera à Bran, célèbre pour la beauté de ses paysages, mais surtout pour le château de Dracula qui s’y trouve.

Quel âge a la course et pourquoi a-t-elle été créé au départ ?

C’est la deuxième édition de la course, elle est née de notre volonté de faire connaître aux étrangers les magnifiques montagnes, où nous vivons depuis notre enfance et que nous aimons tant. Nous voulions partager les trésors naturels de notre région avec le monde. L’année passée nous avons eu des coureurs de 17 pays différents.

§staticmap(17147,5,800,400)

Quel type de parcours avez-vous mis en place pour les coureurs ? Comment le décririez-vous ?

Les 3 itinéraires du Transylvania Trail peuvent être décrits comme très techniques. Avec des montées abruptes et des descentes caillouteuses, des chemins étroits, des hauts plateaux en montagne, des vallées glaciaires, des canyons, des forêts épaisses, et des sections où il est possible d’accélérer le rythme. La nature sauvage dans toute sa beauté.

Quelles sont les distances des parcours ?

Notre événement comporte 3 courses, conçues pour 3 niveaux de préparation et d’expérience :

  • Ultra Dracula – 106K
  • Ultra Vlad l’Empaleur – 52K
  • Silvania Trail – 26K
Credit : Transylvania Trail

Combien de coureurs attendez-vous ce vendredi matin ? Quel type de coureurs pensez-vous attirer ?

Cette année, nous attendons environ 400 coureurs.
Seuls les coureurs expérimentés sont autorisés à tenter le Dracula 106k et le Vlad de 52k ; mais quiconque connait la montagne et le trail running peut concourir dans la course Silvania qui fait seulement 26k. C’est effectivement une course technique, mais tant que les coureurs transportent le matériel obligatoire tout le long du parcours, les barrières horaires sont tout à fait raisonnables. C’est une épreuve faisable et agréable.

À cette époque de l’année, à quel genre de temps pouvons-nous nous attendre ?

La météo est très agréable dans les hautes collines des Carpates au début du mois de septembre, il y a généralement de faibles précipitations et des températures autour de 20 degrés Celsius à la mi-journée. Mais tout peut changer à des altitudes plus élevées, notamment au-dessus de 2000 m où les températures peuvent descendre à 0-5 degrés durant la nuit.

Credit : Transylvania Trail

Avez-vous prévu des festivités autour de l’événement ?

Notre événement est relativement petit. Cette année nous prévoyons de faire jouer un ensemble folklorique roumain pour ravir le public lors de la cérémonie de remise des prix à Bran.

La course terminée, quels conseils donneriez-vous à un coureur qui ne s’est jamais rendu à Brasov ? Un bon restaurant, une visite sympa ?

Après avoir bien sûr visité le château de Dracula à Bran, Brasov est un endroit très apprécié des touristes étrangers. Le vieux centre médiéval est plein de bons restaurants traditionnels, de clubs et il y a de nombreux monuments historiques à voir. Vous pouvez encore voir les trous faits par les balles lors de la révolution de 1989 sur la façade de l’église noire qui domine la place centrale.
L’Aquatic Paradise situé à 15 minutes du centre en taxi, est l’endroit idéal pour se détendre, profiter de la vue sur les hautes montagnes que vous venez de gravir tout en se faisant faire un massage, en allant au sauna ou au hammam. Le complexe « Paradisul Acvatic », à la fois intérieur et extérieur, répond à des standards européens élevés.

Credit : Transylvania Trail

En une seule phrase, que diriez-vous aux lecteurs d’ahotu Marathons pour leur donner envie de s’inscrire au Transylvania Trail ?

Si vous pensez être prêt à relever le défi lancé par le Comte Dracula, à vivre l’aventure de votre vie dans les Carpates sauvages, à courir comme un chamois, à prendre racine comme un edelweiss, puis à voler comme un aigle en passant la ligne d’arrivée, venez courir avec nous. Mais n’oubliez pas de prendre de l’ail avec vous. Nous sommes au Transylvania Trail, et pas en France !

Entretien avec Mihai Zlavog, Directeur de course. Hihai a 31 ans et habite à Bucarest. Il a découvert les Carpates lorsqu’il était enfant, emmené par ses parents qui lui ont appris à respecter la montagne pour que la montagne le respecte. Il est irrémédiablement tombé amoureux des hauteurs et a commencé à faire de la randonnée sur les sentiers non balisés, à faire de l’escalade, du VTT, et est devenu un des pionniers de la course d’aventure avec de forts dénivelés. Un jour, il y a peut-être 15 ans, il a naturellement commencé à courir sur les sentiers et ne s’est jamais lassé de courir et courir encore. Lorsque le trail running est apparu en Roumanie, il y a environ 8 à 9 ans, il était heureux de découvrir qu’il n’était pas le seul à pratiquer ce sport. Il a organisé la 3ème plus grande compétition dans le pays, dans les montagnes Ciucas, et il organise aujourd’hui le Transylvania Trail avec des partenaires suédois.