Marathon des Vins de Blaye

16 Feb 2012 08:00
Jean-Loup Fenaux
Focus on a race Interview

Bonjour, le 12 mai 2012 vous organisez le Marathon des vins de Blaye. Pourriez-vous nous préciser où il a lieu ?

Il a lieu à Blaye, commune viticole de 5 000 âmes située sur l’estuaire de la Gironde à 50 km de Bordeaux, où l’on trouve la Citadelle éponyme construite par Vauban.

C’est d’ailleurs dans la citadelle que se situent départ, arrivée et festivités de l’événement.

Depuis combien d’années la course existe-t-elle et pour quelles raisons avait-elle été créée à l’origine ?

Ce sera en 2012 la 9ème édition. La course a été créée par des amoureux de la course à pied, marathoniens, et en même temps très proches du vignoble. C’était dès lors une évidence d’appeler cette épreuve « Marathon de vins de Blaye ».

Credit : Marathon des Vins de Blaye
Quel type de parcours attend les coureurs ? Pourriez-vous le décrire ?

Le parcours est vallonné, principalement entre les 5ème et 12ème km avec deux « coups de cul » de 800 mètres. Du 12ème au 30ème, c’est relativement roulant avec quelques passages sur sentiers dans les vignes.

Du 30ème à l’arrivée, quelques faux-plats avec l’arrivée dans la citadelle, magnifique. Cette année, les 500 derniers mètres se feront avec vue imprenable sur l’estuaire.

Combien de coureurs attendez-vous ce samedi matin ? Quel type de coureur pensez-vous attirer ?

Nous espérons passer la barre des 500 coureurs tout en restant à taille humaine.

Le vainqueur 2011 a gagné en 2h34, 5 chronos en dessous des 3h00. Nous aimerions voir un chrono sous les 2h30 mais là n’est pas l’essentiel, nous portons avant tout notre effort sur les coureurs européens, en particulier anglais, avides de venir nous visiter à la fois pour la course et pour la « French touch » festive. Et puis, ce serait bien de voir des jeunes s’engager sur cette distance mythique.

Credit : Marathon des Vins de Blaye
Avez-vous prévu d’autres courses durant le Week-End, sur quelles distances ?

Oui ! Ce sera la 1ère édition des 10 km des Vignes qui empruntera la fin du parcours du marathon. Le départ sera donné après celui du marathon.

L’objectif est de donner envie à celles et ceux qui hésitent à s’engager sur les 42 km de s’immerger dans l’ambiance si particulière du marathon. Nous attendons 400 coureurs.

À cette époque de l’année, quelles sont les conditions météo attendues ?

Idéales si l’on en juge par les dernières éditions : ni trop chaud, ni trop frais, ciel couvert au départ se dégageant ensuite, peut-être un léger vent de face jusqu’au semi.

Avez-vous prévu des festivités particulières autour de la course ?

C’est là une des spécificités de l’épreuve. D’abord, le challenge du déguisement qui récompensera les initiatives vraiment originales, la traversée avec dégustation d’une dizaine de châteaux avec des groupes de musique et puis une attention particulière à l’animation : deux speakers, musique années 70 et 80, affichage sur grand écran des photos prises pendant la course et en live des images filmées par une caméra sur le site. Pour terminer, un groupe de musique festif.

Credit : Marathon des Vins de Blaye
Après avoir couru le marathon, que conseilleriez-vous à un coureur qui n’est jamais venu à Blaye ? Un bon restaurant, une visite sympa ?

Le soir de la course, soirée dansante dans une ambiance de feu, entrecôte bien arrosée, le lendemain pour récupérer, visite de la Citadelle et promenade/dégustation.

Pour les bonnes adresses, je vous invite à visiter notre site www.marathondeblaye.com

En une phrase, que diriez-vous aux lecteurs d’ahotu Marathons pour leur donner envie de s’inscrire au Marathon des Vins de Blaye ?

À taille humaine, bucolique, festif, sans prétention autre que de rassembler et faire plaisir.


Interview d’Emmanuel Chaume, chargé de la communication du Marathon des Vins de Blaye.